ZOU!'m sur : Après la maladie, le travail : cancer et créativité

separator

« On a deux vies et la deuxième vie commence le jour où l’on se rend compte qu’on en a qu’une. » Confucius

 

Le livre de Géraldine Magnier « Après la maladie, le travail – reprendre une trajectoire professionnelle après le cancer » vient de paraître (janvier 2018) aux éditions Enrick. L’ouvrage refuse l’apitoiement et insuffle un vent de créativité au service de solutions personnelles positives pour reprendre sa trajectoire professionnelle.apres la maladie le travail

ZOU! au travail après la maladie !

Géraldine nous offre une réflexion aboutie sur le sujet, résultat d’une écoute attentive de ses coachés. Le livre permettra à toute personne traversant cette période de transition de mettre en mots des sentiments souvent un peu vifs et d’établir des stratégies pour bien vivre et réussir son raccrochage à l’activité professionnelle. Car il ne s’agit pas d’un retour à une place inchangée mais bien de la ré-invention de sa situation professionnelle, qu’il y a ait reconversion ou non.

Les professionnels de l’accompagnement y trouveront de quoi enrichir et affiner leurs pratiques.

Géraldine Magnier redonne le pouvoir

J’ai contacté Géraldine Magnier en 2016, après avoir prospecté sur le net les initiatives en faveur de l’accompagnement des personnes atteintes de cancer. Elle a partagé avec moi, avec une grande authenticité, l’état de sa recherche sur le sujet : ses valeurs, ses conclusions, sa méthode mais aussi ses incertitudes et les obstacles administratifs et financiers pour le développement de son projet. Je la retrouve à peine deux ans après dans une progression fulgurante et très inspirante.

L’accompagnement de centaines de personnes lui a permis d’établir une méthodologie fine alliant l’efficacité du coaching et la bienveillance de l’accompagnement de personnes dans une phase de vie très particulière : la reprise d’activité professionnelle après la maladie.

cancer

Une méthode très ZOU!

Je partage avec ma consœur plusieurs valeurs : l’idée que le coaching collectif (personnel mais pratiqué en groupe fermé puis ouvert) contient des bénéfices irremplaçables pour exprimer et identifier ses peurs et ses besoins. Le moi-peau (concept de Dider Anzieu) qu’elle cite à plusieurs reprises et que l’on peut résumer grossièrement par « l’enveloppe psychique et corporelle » est mise à mal dans l’épreuve de la maladie. Le groupe peut aider à réhabiliter, par un moi-peau groupal, la confiance individuelle. C’est comme si le groupe « prêtait sa peau » à l’individu, le temps qu’il se refasse la sienne, propre. Les participants aux coachyshops de Zou! savent l’appui solide que représente le groupe restreint.

La méthodologie précise de Géraldine me parle à plusieurs égards. Elle joue clairement l’atout que représente la carte « coaching », par rapport à d’autres modes d’accompagnement : garantir au coaché d’accéder à  son pouvoir d’agir. En déplaçant le sujet du statut de « patient » à celui de « client » accompagné (co-financement du coaching), elle lui permet de développer le pouvoir créatif de sa reconstruction. De plus, conforme à l’éthique du coaching, l’accompagnement est rythmé et délimité dans le temps. Enfin, le choix est laissé à chaque étape au coaché, renforçant encore l’identité de l’acteur.

Un sujet très ZOU!

Je remercie de tout cœur les personnes qui m’ont fait confiance pour les accompagner dans un épisode cancéreux, dans la construction d’une vie intégrant les contraintes liées aux traitements de leur maladie. Leur détermination, malgré les contraintes ou les faiblesses, physiques ou psychologiques, est exemplaire. Il m’a souvent manqué une référence bibliographique à leur recommander et Géraldine Magnier a répondu à ce besoin.

Et enfin, à titre de lecteur, et aussi parce que j’ai connu personnellement un épisode de reprise de trajectoire professionnelle après maladie, je témoigne que ce livre a su finement décrire les états émotionnels par lesquels je suis passé. Je le recommande comme un bon compagnon de route.

Le livre est le fuit d’une action de coaching bien construite et qu’on espère d’une grande ampleur à venir : celle du vent bleu http://leventbleu.org/

Bon vent à l’aventure lancée par Géraldine Magnier.

Zou! à vous.